Choisir son assurance emprunteur

Faîtes le bon choix

Nos experts en assurance emprunteur vous accompagne de A à Z pour un changement d’assurance de prêt immobilier en toute sérénité

Pour un projet immobilier, souvent les acquéreurs doivent solliciter un crédit auprès des banques. La banque propose souvent, avec le prêt immobilier, une assurance emprunteur. 

Celle-ci sert à vous couvrir d’un éventuel accident de la vie (invalidité, décès, chômage, etc.) et aussi à assurer financièrement vos proches. En théorie, il n’est pas obligatoire de souscrire cette assurance de prêt immo. Cependant, en réalité elle est toujours exigée par  les banques ou les organismes prêteurs pour un prêt immobilier, sauf cas exceptionnels. 

Avec les nouvelles lois, il est possible d’opter pour une assurance emprunteur individuelle (contrat individuel) autre que celle proposée par la banque ou l’organisme prêteur (contrat groupe). Il s’agit de la délégation d’assurance.

Les infos utiles

Les lois

  • Loi LAGARDE : permet d’opter pour une assurance individuelle lors d’une souscription de prêt depuis 2010
  • Loi HAMON : permet aux emprunteurs d’un prêt immobilier de changer d’assurance emprunteur sans frais ni justification durant toute la première année de l’engagement.
  • Loi SAPIN II (ou amendement Bourquin, janvier 2018) : élargit les droits qu’offre la loi Hamon en permettant aux emprunteurs de résilier annuellement leur contrat d’assurance, à date anniversaire.

La procédure

  • Choisir une nouvelle assurance individuelle proposant des garanties au moins équivalentes à celles de votre contrat actuel.
  • Présenter la nouvelle offre auprès de votre organisme prêteur ou votre assureur actuel afin qu’il valide l’équivalence des garanties et ainsi mettre en place votre demande.
  • Envoyer une lettre de résiliation par courrier recommandé avec accusé de réception. Celle-ci doit être accompagnée des conditions particulières de contrat.
  • Attendre que votre organisme prêteur ou votre banque vous remette une mainlevée de sa clause bénéficiaire. Celle-ci est à présenter à votre nouvel assureur.
Retour en haut